Composez votre Pack Routine !

Code MONPACK10

-10 % pour tout achat dans les catégories Soigner + Laver + Coiffer

-20 % sur le Bullet Journal Capillaire (sans code)

frais de port gratuits
à partir de 59€ d'achats
valable en Mondial Relay uniquement

livraison

frais de port gratuits
à partir de 59€ d'achats
valable en Mondial Relay uniquement

Accueil
>
Blog
>
L'importance du shampoing dans la routine capillaire avec Lisa, la fondatrice de Lao

Nos conseils

L'importance du shampoing dans la routine capillaire avec Lisa, la fondatrice de Lao

Publié le 20/09/2021

image L'importance du shampoing dans la routine capillaire avec Lisa, la fondatrice de Lao

L'importance du shampoing dans une routine naturelle.

Lisa, la fondatrice de la marque Lao, a accepté de répondre à nos questons, pour les lectrices du blog de L'Art de la Boucle.

Elle nous explique comment elle en est venue aux produits capillaires naturels, quel est son rapport avec ses cheveux et en quoi le shampoing naturel au chanvre bio Lao est idéal pour nourrir les cheveux bouclés.

Hello Lisa,

Merci beaucoup de prendre le temps de répondre à mes questions !

D'abord pourrais-tu te présenter en quelques mots aux lectrices du blog de L’Art de la Boucle ?

Bonjour à tous ! Je suis la fondatrice de LAO, marque dédiée au soin du cheveu au naturel, lancée cette année après 2 ans de R&D. LAO, c’est une marque que j’ai créé avec mes valeurs pour l’environnement et la santé ; c’est une marque empreinte de bon sens et qui se veut innovante avant tout !

 

Quel a été ton rapport avec tes cheveux ? As-tu des anecdotes à ce sujet ?

C’était un peu un Love/Hate comme on dit ! A la fois mes cheveux ont toujours fait partie de mon identité ; j’étais décrite comme la blonde aux cheveux très longs et souvent complimentée sur ma couleur naturelle, à la fois je n’en pouvais plus car ils graissaient si vite que je n’arrivais pas à suivre et perdais en confiance en moi !

Mon anecdote préférée ? Comment je me suis retrouvée avec des cheveux aussi longs ! (Jusqu’aux reins). Au lycée j’étais allée chez un coiffeur d’une chaîne pourtant connue avec une amie, et je suis ressortie très déçue ! Ils nous avaient fait exactement la même coupe, avec un dégradé peu flatteur. À la suite de ça, j’ai refusé d’aller chez des coiffeurs pendant des années et ne me suis jamais rendue vraiment compte que mes cheveux avaient clairement poussé au-delà du « normal ». On peut donc dire clairement que je n’ai jamais galéré à les faire pousser !

 

Comment en es-tu venue aux produits capillaires naturels ?

Un peu par hasard et surtout par conviction écologique puis de santé. Je travaillais à l’époque en marketing développement produit dans un groupe de cosmétiques, quand Yuka a sorti la version cosmétique de son app. Et là, l’hécatombe ! Tout était mal noté, et j’ai commencé à réaliser que mes cosmétiques pouvaient avoir une incidence sur ma santé. Dans le même temps, la tendance des shampoings solides commençait à ressortir, et mes convictions écologiques m’ont poussé à vouloir essayer. Mais je n’avais pas imaginé au début que passer au naturel pouvait résoudre mes problèmes de cheveux !

 

Comment est né Lao ? Et pourquoi ce nom ?

LAO est né pendant mon 2ème stage de césure dans un groupe cosmétique, alors que j’ai fait les constats ci-dessus, sur l’impact écologique et sanitaire supposé des cosmétiques conventionnels. J’ai alors voulu essayer des shampoings naturels pour commencer une routine plus clean. Mais comme je m’interessais à l’aspect scientifique, j’ai pris le temps de décortiquer les marques naturelles, les ingrédients utilisés et l’engagement revendiqués. J’en suis ressortie plutôt déçue, car je ne trouvais aucune marque qui résolvais mon problème de cheveux gras et qui avait l’air vraiment engagée pour l’environnement. Car oui, naturel ne veut pas toujours dire plus écologique !

Je savais que j’avais les compétences pour le faire, alors j’ai voulu tenter le coup en participant à un start up week-end (54h pour monter sa boite). Je suis ressortie gagnante et ai été propulsée en finale mondiale, puis une vidéo Linkedin sur mon projet est devenue virale. C’est comme ça que j’ai compris que je me devais de lancer LAO !

Le nom LAO représente les premières lettre de Lin, Amande et Ortie, les premiers ingrédients des premiers shampoings que j’avais imaginé. C’est un nom doux et court qui me ressemble alors je l’ai gardé !

 

Quelles sont les valeurs et les engagements que tu as souhaité mettre dans Lao ?

Les valeurs qui me tiennent à cœur sont :
- le circuit court : car je peux travailler avec de petits producteurs et favoriser un artisanat local, tout en réduisant l’empreinte carbone drastiquement !
- le bon sens : je me suis demandé à chaque étape du développement produit, comment réduire l’impact environnemental au mieux sans contraindre les gens. Un vrai casse-tête mais qui est nécessaire !
- l’efficacité : du naturel c’est bien, mais si ça ne marche pas, à quoi bon ?

Shampoing Nourrissant au Chanvre Bio Lao

Parlons de tes produits ! Pourrais-tu nous les présenter ?

J’ai créé une 1ère gamme de deux shampoings, car je me suis rendue compte que le shampoing était clairement l’un des pires cosmétiques en terme de composition ! Il va jusqu’à créer des problèmes de cheveux et cuir chevelu aux gens.

Un shampoing à l’hydrolat ortie pour les cheveux normaux ou à tendance grasse

Un shampoing à l’huile de chanvre pour les cheveux secs ou abîmés

Tous deux contiennent de la protéine de chanvre, actif breveté par LAO anti-pollution et UVA !

 
Les produits Lao ont des labels Bio, lesquels et qu’est-ce que cela dit de la marque Lao ?

Les produits LAO sont labellisés d’origine naturelle à 100% et les actifs utilisés sont bio. C’est tout simplement une exigence de qualité et traçabilité, et cela suit ma logique de bon sens ! Le label permet de rassurer le consommateur sur son choix et sur la traçabilité des ingrédients les plus complexes comme les agents lavants.

 

Et niveau composition et choix des ingrédients, quelle a été ta ligne directrice ?

Moins et mieux ! Moins de 15 ingrédients pour chaque formule, tous expliqués au dos du flacon. J’attache beaucoup d’importance à faire du naturel raisonné, c’est-à-dire à choisir des plantes les plus écologiques et locales possibles. Pas questions de déforester pour faire du naturel chez LAO ! Ce n’est pas toujours évident mais je fais au mieux.

C’est pour cela que j’ai choisi le chanvre, qui en Alsace remplace la culture du maïs. Cela nécessite aucun pesticide ni eau, c’est une plante qui n’appauvrit pas les sols ! La mélisse et l’ortie sont cueillies dans la forêt à la serpe par un herboriste aux endroits judicieux, puis distillées dans un alambic en cuivre à l’ancienne sans conservateurs.

 

Pourquoi recommandes-tu le shampoing nourrissant aux cheveux bouclés et frisés ?

Parce que traditionnellement les cheveux texturés ont tendance à être un peu plus secs et ont besoin de davantage d’entretien. Ils ne graissent d’habitude pas facilement, donc un shampoing très doux est suffisant. Un peu d’huile ajouté au shampoing leur fait aussi le plus grand bien !

Et ça tombe bien car le soin au chanvre contient de l’huile en bonne quantité ainsi que de l’hydrolat de mélisse, réputée apaisante pour le cuir chevelu. Il est aussi moins concentré en agents lavants que le deuxième soin à l’ortie, donc plus doux.

Shampoing Nourrissant au chanvre Bio Lao

Que penses-tu de ceux qui disent qu'un shampoing lave, mais n'a aucun autre intérêt ?

Ils ont tout faux ! La base d’un shampoing, c’est de laver tout en douceur. Si on décape son cuir chevelu aux sulfates, cela peut faire des dégâts très difficiles à réparer avec des soins. De même avec les silicones qui sont tout bonnement inutiles dans les shampoings et alourdissent le cheveu. La base d’une routine saine, c’est un bon shampoing !

 

Que faire de son flacon de shampoing Lao une fois qu’il est vide ?

Vous pouvez soit le recycler, en le séparant de sa pompe, soit le ramener dans un point de vente partenaire pour qu’il soit récupéré, lavé puis remis dans le circuit !

 

Que penses-tu de de la place des produits capillaires naturels dans le monde de la cosmétique ?

Dans certaines cultures, les routines capillaires sont déjà très développées ; je pense notamment au Brésil ! En France, ça commence tout doucement à venir mais il y a beaucoup à apprendre et à créer. Il faut aussi démêler le vrai du faux.

En tout cas, le mouvement en France en faveur des bouclettes au naturel est en plein essor et c’est juste génial ! Cela prouve qu’on arrive à passer au dela des diktats, et mieux, qu’ils ont évolué pour reconnaître le cheveu bouclé tel qu’il est : très beau !

 

As-tu des futurs projets en cours ?

Oh oui, beaucoup ! Je suis en plein développement d’un soin car on me le demande tous les jours ! Patience, les bonnes choses prennent du temps.

 

Pourrais-tu nous dire quelle est ta routine capillaire pour avoir de beaux cheveux longs et soyeux comme les tiens (en plus de tes shampoings Lao bien-sûr !)

J’ai une routine très simple (attention, j’ai les cheveux lisses au naturel et fins donc ma routine est plus pour mon type de cheveux).

Je brosse mes cheveux régulièrement avec une brosse à picots, de bas en haut pour démêler en douceur. Juste avant la douche, le brossage est indispensable ! J’utilise le soin LAO à l’ortie, environ 2 pompes par lavage, sur 2 lavages par douche ! Je masse beaucoup mon cuir chevelu avec la pulpe des doigts : ça favorise la circulation sanguine et la pousse des cheveux.

Ensuite, de temps en temps je rince mes cheveux à l’eau froide ou avec une eau de rinçage spéciale comme du vinaigre de cidre dilué ou de l’eau de riz. Je fais aussi pas mal d’expérimentations (plus ou moins réussies) sur mes cheveux !

De temps en temps, je mets un soin sur mes longueurs, mais c’est plutôt rare. Comme mes cheveux ne sont ni teints ni soumis à la chaleur (je ne possède même pas de sèche-cheveux), ils ne sont pas très abîmés. Ensuite, j’enlève le gros de l’eau en essorant délicatement avec une serviette sans torsader, puis je laisse sécher au naturel ! Tous les gens qui me connaissent m’ont déjà vu avec les cheveux humides, c’est comme ça !

De temps en temps j’ajoute quelques gouttes d’huile ou du gel type aloe vera à mes longueurs avant de sortir pour leur donner de la texture ! Car il s’avère qu’avec une routine bouclette, à base de scrunchage, gel et diffuseur, j’ai les cheveux ondulés !

 

Un conseil capillaire pour toutes les débutantes au naturel ?

Commencer pas à pas et faire simple ! Une routine avec un bon shampoing, un gel et si besoin une crème puis les bons gestes (scrunchage, diffuseur), et cela fera déjà une belle différence ! Le tout c’est d’apprendre au fur et à mesure et ne pas abandonner 

 
Un mot de la fin ?

Les cheveux qui nous vont le mieux sont ceux avec lesquelles nous sommes nés, donc on assume ses bouclettes au naturel car ça nous rend si belle (et beau car les hommes aussi sont concernés !)

 

Un grand merci à toi Lisa d'avoir répondu à nos questions et longue vie à Lao !

 

Shampoing Naturel Cheveux Bouclés Lao  Shampoing Nourrissant Chanvre Bio Lao Cheveux Bouclés  Shampoing Nourrissant Chanvre Bio Lao Cheveux bouclés

Des questions sur l'entretien de vos boucles ? N'hésitez pas à nous contactez via notre email ou sur les réseaux sociaux ! Et n'oubliez pas de télécharger "votre guide pour sublimer vos cheveux bouclés" !

Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur les réseaux

linkedin facebook pinterest